QUIZZ MUSICAL 🎵 CHANTONS SOUS LA PLUIE

Nos derniers rendez-vous

Le mardi 19 juillet dans votre cinéma à 20h30, à l'occasion de la projection de "Chantons sous la pluie", testez vos connaissance avec un blind-test spécial comédies musicales, et transformez votre cinéma en cabaret !

 

Chantons sous la pluie, de Gene Kelly et Stanley Donan (1952) : vendredi 15/07 à 15h et mardi 19/07 à 20h30 (avec quiz musical)

 

VERSION RESTAURÉE À L’OCCASION DU FESTIVAL CANNES CLASSICS 2022

BLIND TEST MUSICAL SPÉCIAL COMÉDIES MUSICALES : Participez à un quiz sur les comédies musicales et transformez la salle de cinéma en cabaret,  mardi 19 juillet à 20h30

En 1927, Don Lockwood (Gene Kelly), star du cinéma muet, a pour partenaire Lina Lamont (Jean Hagen), actrice à la voix de crécelle. Celle-ci est persuadée que la relation amoureuse qui les unit à l'écran les unit aussi dans la vie. Ils sont engagés tous deux par les studios Monumental Pictures. Don est toujours accompagné de son partenaire du temps de ses débuts au vaudeville : Cosmo Brown (Donald O'Connor).

Les jours du cinéma muet sont comptés lorsque sort Le Chanteur de jazz, premier film parlant de l'histoire du cinéma. Les Studios décident de tourner le prochain « Lockwood et Lamont », Le Spadassin royal (The Dueling Cavalier) selon ce nouveau procédé. Mais la voix de Lina Lamont est trop désagréable : elle a en effet une voix nasillarde et un cheveu sur la langue. Cosmo décide donc de la faire doubler par Kathy Selden (Debbie Reynolds), jeune danseuse à la voix chaleureuse, dont Don est déjà amoureux.

Le film de cape et d'épée devient une comédie musicale, Le Chevalier chanteur (The Dancing Cavalier), et « un superbe ballet y évoque de manière onirique le parcours personnel de Don. »

 

États-Unis | 1h43 | Comédie musicale réalisée par Stanley Donen et Gene Kelly, avec Gene Kelly, Donald O'Connor, Debbie Reynolds


 

À propos du film :

En 1951, Gene Kelly est la nouvelle vedette montante de la MGM. Avec Stanley Donen, jeune chorégraphe et metteur en scène, il avait co-signé Un jour à New York en 1949, et qui avait été présenté à l'époque comme le premier film musical partiellement tourné dans la rue. Puis il avait tenu le premier rôle aux côtés de Leslie Caron dans Un Américain à Paris de Vincente Minnelli. Cette troisième collaboration avec Minnelli le propulse résolument au sommet.

Gene Kelly et Stanley Donen se rencontrent à Broadway en 1940, partageant la distribution du musical Pal Joey. Kelly y tient le premier rôle, qui lui vaudra d’être remarqué et de débuter à Hollywood. Donen a seize ans, il a commencé sa carrière de danseur six ans plus tôt. En 1942, Gene Kelly propose à Stanley Donen de travailler avec lui à Hollywood. Les comédies musicales ne sont encore que les adaptations des créations de Broadway. Du théâtre chanté et dansé, où la caméra peine à prendre sa place. Le duo dénote en proposant des chorégraphies inédites et des scénarios empreints de réalisme. Mais, surtout, Kelly et Donen imaginent les mises en scène qui font enfin émerger un genre propre au cinéma…

« On avait montré avant nous des gens en train de chanter dans la rue. Lubitsch l'avait fait, et Mamoulian aussi. Nous avons seulement un peu plus approfondi cette idée, afin de donner une chance égale à l'histoire, à la musique, à la danse, à la caméra, au rire, sans mettre en valeur l'un de ces éléments au détriment des autres. La comédie musicale était pour nous une question de dosage. Auparavant, elle était toujours esclave de l'un de ces éléments ».
Entretien avec Bertrand Tavernier, rapporté dans Amis américains.

 

Lu sur Critikat :

Comment parler de Chantons sous la pluie? Comment expliquer rationnellement l’extase enivrante qui s’empare du spectateur lorsqu’il contemple, hypnotisé, pour la première ou pour la centième fois, la beauté et la perfection des numéros, des dialogues et de la mise en scène? Quels termes utiliser pour rendre justice à ce que nous pouvons considérer comme la comédie musicale la plus réussie – et peut-être, osons-le, le plus beau film – de tous les temps? Pari impossible: devant un tel chef d’œuvre, les mots sont presque vains, le choix de certaines scènes au détriment d’autres impossible. Car la magie de Chantons sous la pluie est indicible. Tentons pourtant d’en rendre compte en analysant ce qui fait le lien entre tous les morceaux du puzzle: le son.

(.../...) De l’ingénieux jeu de mots Moses supposes his toses are roses au son des gouttelettes de pluie tombant délicatement sur le parapluie de Gene Kelly, en passant par les crescendos horripilants de la voix de Jean Hagen, Chantons sous la pluie est un régal total, pour les yeux, et surtout, pour les oreilles, musiciennes (ou pas). Let’s sing!"

 

 

 

 

Nous trouver

Rue Maréchal Leclerc
64270 Salies-de-Béarn

Nous contacter

05.59.65.05.37
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.